Liste des notes de lecture des romans et autres ouvrages traduits

Cet instant-là

Douglas Kennedy – Belfond
(traduction Bernard Cohen)

 C’est un bon, un vraiment bon roman, dans lequel Douglas Kennedy exprime une fois de plus son talent de raconteur d’histoires et de peintre des sentiments. Et il y en a, du sentiment, dans « Cet instant-là », et aussi de l’histoire, puisque le principal de l’histoire commence à Berlin où le mur sévit encore. Et la "guerre froide".
Thomas Nesbitt vient des U.S.A. Après quelques difficultés dues à ses moyens plutôt limités, il trouve un job de chroniqueur à « Radio Liberty. » Comme son nom l’indique, cette station, établie dans le secteur américain de Berlin, est destinée à émettre des choses concoctées pour perturber l’ordre imposé côté R.D.A. On comprend aussi qu’elle dépend d’occultes conseillers, disons des "agents".
Et puis, Thomas fait la connaissance de Petra. Elle est traductrice à Radio Liberty. Elle traduit l’américain en allemand – de l’Est, bien entendu. Et puis, c’est l’amour, c’est le grand plongeon, et là, le lecteur – autant masculin que féminin – de « Cet instant-là » trouve de très belles pages narrant la relation de Thomas et Petra, aussi bien sur le plan sentimental que territorial (Berlin – le Berlin Ouest et le Berlin Est –, l’auteur en connaît un rayon). Après, tout bascule. La « Stasi » s’en mêle. Espionnage… Petra… Thomas…
Voilà, je ne peux que recommander « Cet instant-là », de Douglas Kennedy. De plus, la traduction de Bernard Cohen est irréprochable. Philippe P.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Additional information