Notes de lecture des romans francophones

Au revoir là-haut

Pierre Lemaître - Albin Michel - Prix Goncourt 2013

Au cours des derniers jours de la guerre 14-18, deux jeunes poilus se sauvent la mise mutuellement. L’un, Albert, est témoin d’un acte odieux de son lieutenant qui va le laisser mourir dans un trou d’obus pour s’en débarrasser ; l’autre, Edouard, sauve son camarade mais paye son acte par une blessure atroce qui va le défigurer.

Albert va prendre En charge Edouard et cette équipe de paumés, marginalisés par la société, va vivre des histoires… On aurait pu dire à la « pieds nickelés », si les circonstances n’avaient pas été aussi dramatiques.

Il faut en effet avoir le cœur bien accroché pour se plonger dans l’univers de Pierre Lemaître. Après les atrocités des tranchées, décrites dans un style flamboyant et réaliste, l’auteur nous emmène dans les magouilles sordides de l’après-guerre et des trafics de cadavres. Bien entendu, nos deux héros vont se frotter tout au long du roman avec le mauvais lieutenant devenu véritable escroc… un scénario bien enlevé qui nous tient en haleine tout au long de ces six cent pages !

Le Goncourt renoue avec le roman populaire, bien fait, écrit dans un style remarquable tout en restant abordable, ménageant le suspense et les rebondissements. On retrouve la patte d’un maître du roman policier, avec une écriture extrêmement colorée. Seul bémol : il faut accepter de plonger dans un monde sordide, que Pierre Lemaître n’a pas peur de décrire dans ses moindres détails. Pas facile à digérer, mais très instructif sur la réalité de l’après-guerre… Jean-Claude T.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Additional information