Notes de lecture des romans francophones

Le grand exil

Frank Pavloff - Albin Michel

Au centre de l’Equateur,  Tchaka,  un etranger, se fait engager comme jardinier dans l’hacienda d’un riche propriétaire, située sur le flanc d’un volcan, le Tungurahua. il rencontre une jeune femme, Lucia, qu’un projet politique contraint de vivre a l’ecart de la ville ; tandis que le volcan donne des signes de réveil auxquels les habitants refusent d’attacher de l’importance, ces deux destins douloureux et solitaires se croisent.
Un superbe roman, (dont le titre est à interpréter), construit sur une tension dramatique montant lentement mais sûrement en puissance, écrit dans une langue dense, à la fois concise et foisonnante d’images. Un monde coloré peuplé de personnages duquel se détachent les deux protagonistes chargés d’humanité, qui réagissant à une blessure inguérissable du passé,  vivent à l’écart, dans la flore luxuriante du volcan. L’un choisit la contemplation, se voue à l’entretien des plantations somptueuses et délicates d’une grande propriété et déchiffre en expert passionné les secrets du volcan, l’autre l’action, et s’engage par idéal dans le combat politique et social.
Un regard envoûtant sur une nature grandiose, puissante et fragile, une réflexion sur le sens de l’existence humaine à laquelle se mêle un débat argumenté et vivant sur la grande question actuelle de l’émigration. Une œuvre nostalgique sur la condition humaine qui n’est pas sans faire surgir de notre mémoire Ernest  Hemingway. Christiane B.

Je partage l'enthousiasme de Christiane. Quel que soit le fond de cette histoire où se croisent deux personnages attachants et presque mystiques, au milieu d'une population où les pauvres côtoient l'opulence des riches propriétaires terriens, tous aussi résignés voire inconscients devant les risques d'une nature qui les menace de mort, on se laisse prendre par la plume de Pavloff : le style est aussi envoûtant et luxuriant que la flore du Tungurahua. On se régale de cette lecture comme d'un bon plat épicé aux saveurs multiples. Quand on est gourmand, que demander de mieux ? Jean-Claude T.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Additional information