Notes de lecture des romans francophones

La maison de thé

Jacques Tournier - Le Seuil

 La maison de thé est un lieu de sérénité que l'on atteint au crépuscule de sa vie, après être sorti de la " grotte de la naissance ", avoir traversé, " les sentiers de l'enfance, l'impasse du plaisir, la colline des ambitions, le désert de la solitude ". Le narrateur (l'auteur) s'y retrouve accompagné d'un enfant, est-ce son petit fils, son petit neveu?. Peut-être est-ce, lui, lorsqu'il était enfant? Pendant que l'enfant plonge son regard sous la surface de l'eau d'un lac pour y découvrir des monstres mythologiques, Jacques Tournier fait une plongée dans ses souvenirs. Par petites touches, il évoque les lieux qu'il a aimés, Paris, Venise... Les rencontres qui ont jalonné sa vie, Gérard Philippe, Pierre Fresnay, Barbara, Albert Camus... Les auteurs qu'il a traduit, Francis Scott Fitzgerald, Carson McCullers, les arts qui l'ont passionné, la peinture, la musique, la littérature, le théâtre . Ce petit livre, 85 pages, est un concentré de culture, de beauté, et de vie, fin , délicat, précieux: un pur délice. Joël C

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Additional information