Notes de lecture des romans francophones

Esther Mésopotamie

Catherine Lépront  - Le Seuil    

 La narratrice travaille depuis 20 ans chez un spécialiste des civilisations mésopotamiennes sous le regard de la gardienne de l’immeuble qui est capverdienne. Ces deux femmes sont en adoration devant un savant séduisant et souvent absent, et elles imaginent une femme dont il serait épris : “Esther” . Qui est Esther ? On aura la révélation à la fin du livre. On se laisse prendre par ce roman car il y a la passion amoureuse et le romanesque des pays d’Orient. la narratrice vit en dehors de la réalité et imagine la vie de son “patron” avec, ce qu’on découvre au fur et à mesure, amour. Belles phrases un peu longues mais bien construites. Et puis c’est une histoire d’amour ! Alors j’aime. Anne T.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Additional information