Notes de lecture des romans francophones

Le meilleur des jours

Yassaman Montazani - Sabine Wespieser

 Chagrinée par le décès de son père, l'auteure a désiré laissé une trace de cet homme fantasque et facétieux, enfantin, incapable de vivre une vie adulte et responsable, vivant aux crochets de sa propre mère, n'ayant jamais réussi à achever sa thèse sur Marx, toujours à la recherche d'autres éléments pour la compléter, se trouvant à Paris lorsque le régime politique du Shah est renversé par le gouvernement islamique. Profondément attachée à lui, sa fille le décrit comme un homme libre et  infiniment généreux, idéaliste, communiste, issu d'une famille aisée, accueillant tous les amis et ceux de la famille, réfugiés en France, hostiles ou non au régime du Shah, et poursuivis par les mollahs du régime islamique. Le portrait qu'elle restitue est à la fois tendre, drôle et empreint d'émotion, bel hommage à ce père disparu qui a enchanté son enfance et  qui a l'étoffe d'un héros de roman, nommé Behrouz qui signifie en perse "Le meilleur des jours". Michèle K.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Additional information