Notes de lecture des romans francophones

Le livre des brèves amours éternelles

Andrei MakineLe Seuil

 Andrei Makine nous emmène dans la vie intime de Dmitri Ress, enfant dans une Urss des années 60, qui va voir au cours des années ce régime s’effriter puis s’effondrer. Voilà pour ce qui n’est qu’un décor. Car dans cet environnement de désillusion, il va vivre des moments intenses, tous liés à des émotions qui vont marquer sa vie comme de brefs instants exceptionnels. L’amour, l’amitié, l’élan du cœur vont déclencher des séquences de vie fugitives mais qui vont donner son vrai sens à son existence. Le bonheur n’est pas un « paradis pérenne », mais il est fait d’une succession de petites séquences lumineuses qui peu à peu lui apportent la sagesse.
Bâti (logiquement)comme un recueil de nouvelles, ces histoires sont racontées par Makine, dont on connaît le talent d’écrivain, avec une extrême sensibilité et une analyse de l’âme humaine qui fait parfois penser à l’univers de Zweig. On le sent impliqué personnellement dans ces récits, ce qui leur donne une profondeur naturelle. Quant à son écriture, à la fois sobre et riche , elle fait de ce glaneur de prix littéraires, né en Sibérie, l’un des plus talentueux représentants actuels de la littérature française . Jean-Claude T.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Additional information