Notes de lecture par auteurs

Le héron de Guernica

Antoine Choplin - Rouergue

 Basilio a fait le voyage de Guernica à Paris pour découvrir le tableau de Picasso à l'occasion de l'exposition universelle : il ne comprend pas comment le peintre a pu rendre la tragédie sans y avoir assisté. Car Basilio l'a vécue cette journée funeste et il peint lui aussi : des hérons cendrés.
Cette rencontre avec Picasso est le prétexte pour raconter ce jour maudit, la vie paisible de Basilio et de sa ville avant la pluie de feu et de fer, sa passion pour le héron, cet être immobile et pourtant palpitant, vibrant, dont il cherche à restituer les frémissements, la pureté et la beauté de la vie environnante, l'élégance de son vol alors que les avions allemands s'apprêtent à bombarder la ville. Et Basilio se voit confier la tâche de photographier pour témoigner, lui l'artiste qui sait capter l'atmosphère qui rendra compte de l'horreur plutôt que les faits. C'est un personnage touchant et candide et pour lui annoncer les mots terribles, son ami ne peut que les lui déclamer sous forme de poème.
J'avais beaucoup aimé son roman "Côté Cour", celui-ci est un coup de coeur. Michèle K.