Notes de lecture par auteurs

1Q84

Haruki Murakami – Belfond
(traduction Hélène Morita)

 Au départ, deux histoires qui semblent sans lien nous emmènent dans le Japon de 1984 : d’une part, un jeune écrivain pas encore connu qui récrit, sous la pression de son éditeur, le livre d’une jeune fille de 17 ans ; ce livre s’appelle « la chrysalide de l’air ». D’autre part une jeune japonaise qui mène de singulières affaires en faisant disparaître des hommes mauvais.
Une étrange histoire : un amour d’enfants va peu à peu se transformer en réalité dans un monde étrange qui n’est plus la réalité, mais qui n’est pas complètement le rêve ; de l’année 1984 on passe à un autre temps, celui de 1Q84.
Deux tomes ont été déjà publiés : il faut attendre début 2012 pour avoir le troisième.
Beaucoup de poésie et de sujets sérieux abordés avec simplicité : un livre qui ne nous prend pas la tête et qui malgré tout semble nous rendre intelligent ! J’attends avec impatience le 3eme tome. Florence O.

Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil

Haruki Murakami – 10/18
(traduction Corinne Atlan)

 Tout est dans le titre, à condition de le décrypter. Au sud de la frontière, en référence à Nat King Cole, c’est l’espoir, le lieu où tout est possible. A l’ouest du soleil, c’est au contraire le néant, l’impossible. Basé sur un thème assez classique, la résurgence d’un amour d’enfance, ce roman en forme de conte suit la vie de Hajime, le narrateur, qui découvre l’amitié amoureuse à l’âge de 12 ans, avec la douce et énigmatique Shimamoto-San. Amours platoniques de jeunesse, entre deux êtres passionnés tous les deux de musique. Puis la banalité d’un déménagement les sépare. Hajime suit alors un chemin traditionnel, devient homme d’affaires, se marie avec une femme qui lui donne deux enfants… Jusqu’au jour où Shimamoto-San réapparaît furtivement, comme un fantôme, dans une scène où excelle Murakami, toujours à la frontière du réel et de l’irréel. Le roman prend alors une autre couleur : à l’histoire banale se substitue le conte en forme de tragédie classique, la quête et la rencontre de l’âme sœur, dans une logique obsessionnelle échappant totalement  aux règles de la vie et des rapports amoureux « normaux ». Bien que ce mot n’ait guère de sens en ce domaine, on réalise à quel point l’amour peut prendre des chemins différents et s’épanouir dans des mondes totalement parallèles et incompatibles. Hajime aime sa femme, mais son attirance pour Shimamoto-San l’emmène tout entier dans ce monde presque virtuel où les deux protagonistes s’efforcent de rattraper un passé perdu. Peut-on vivre deux vies amoureuses  en parallèle ? Celle que l’on a bâtie, et celle que l’on a manqué ? Comme dans une tragédie classique, les deux héros se retrouveront projetés, l’un à l’ouest du soleil, l’autre au sud de la frontière…
Murakami nous livre un cocktail de romanesque, de suspense, de poésie, sous une forme de conte moderne. Plus connu aujourd’hui en Europe grâce au succès de sa série IQ84, il était déjà un auteur populaire au Japon lors de la sortie de ce roman en 1995. Jean-Claude T.