Notes de lecture par auteurs

1275 âmes

Jim Thomson – Folio policier
(traduction Marcel Duhamel)

 Shérif dans un petit patelin, Nick Corey voit les élections arriver et craint pour sa place.
Son mariage est raté, sa maitresse est trop collante à ses yeux et celle qu’il aime vraiment lui échappe, sans compter sur certains citoyens qui lui manquent de respect, bref rien ne va pour Nick.
Bon faut dire que ce n’est pas un courage ce shérif, il pense plus à dormir et manger que de faire régner l’ordre sur sa ville ! Mais colère le prend, et voilà qu’il va se mettre à échafauder un plan pour se débarrasser de ceux qui l’importunent !
Nick est un personnage sombre, un salaud mais il réussi à embarquer le lecteur. Ses discours sont parfois complètement farfelus, et pourrait tendre au comique, puis son côté désabusé nous ramène au sordide ; voir même à des scènes atroces tant par l’acte que par l’absence de moralité. Habile manipulateur qui réussit à merveille à se faire passer pour un idiot !
A travers ce personnage Jim Thompson nous montre l’humanité dans ce qu’elle a de plus noire, du cynisme en passant par la calomnie, la phrase finale l’illustre on ne peut mieux ! Sylvie T.

En 1981 le réalisateur français Bertrand Tavernier adapte 1275 âmes sous le titre de : Coup de torchon  - mais ce n’est pas avant la décennie suivante qu’Hollywood s’intéressera à son œuvre avec l’adaptation coup sur coup de trois de ses romans dont The Grifters (Les Arnaqueurs) qui sera nommé 4 fois aux Oscars.