Notes de lecture par auteurs

Un monde sans fin

Ken Follett - Robert Laffont
(traduction Viviane Mikhalkov, Leslie Boitelle et Hannah Pascal )

 J’avais beaucoup aimé Les piliers de la terre de Ken Follett, qui nous plongeait dans l’univers des bâtisseurs de cathédrales, et dans l’histoire du prieuré de Kingsbridge, en Angleterre. Petite histoire qui se mêlait à la grande, avec des intrigues politiques au plus haut niveau et toute une page de l’histoire médiévale de l’Angleterre vue à travers des personnages et des mœurs à donner le frisson ! Presque 20 ans après, Ken Follett nous livre la suite, avec Un monde sans fin… Nous retrouvons le prieuré de Kingsbridge, des personnages ambitieux et prêts à tout pour conquérir le pouvoir. Complots, manigances… l’auteur reprend les mêmes ingrédients pour nous livrer une saga sur près de 1300 pages ! Une impression de déjà lu, et un roman fleuve en crue, avec toutefois un travail toujours aussi précis et intéressant sur la vie politique et religieuse (totalement imbriquées) de l’époque ; un éclairage édifiant sur la domination et la barbarie de l’Eglise dans les années 1300-1400, qui porte à réfléchir sur les bégaiements de l’histoire des religions... Les mœurs quasi bestiales sont décrites de la façon la plus brutale et la plus crue, mais il est dommage que les histoires amoureuses prennent le pas sur des aspects historiques et techniques (architecturaux notamment) plus développés dans le premier livre. Bref, j’ai préféré nettement Les piliers de la terre, même si cette nouvelle mouture constitue un excellent livre de vacances, qu’apprécieront mieux ceux qui n’ont pas lu le premier. Jean-Claude T.