Notes de lecture par auteurs

Ma vie à Saint-Domingue

Jean-Jacques Salgon – Verdier

 L'histoire que nous raconte Jean Jacques Salgon, n'est pas la sienne, enfin pas tout à fait. C'est surtout celle de Toussaint Louverture, depuis l'arrivée de son père, esclave dans une plantation , jusqu'à son arrestation son transport vers la France, son enfermement au château de Joux, et son décès dans cette prison du Jura. Mais, Jean Jacques Salgon ne peut pas ne pas se mettre en scène dans ses livres, pour notre plus grand plaisir, il nous livre les moments de sa vie, qui ont été des déclics pour écrire sur le héros de l'indépendance de Saint-Domingue, actuellement la République d'Haïti.
Un séjour en côte d'ivoire, une période de vie à La Rochelle, un des ports de la traite, sur les pas de Aimé Benjamin Fleuriau, devenu planteur prés de Port-au Prince, des souvenirs de mai 68, les évènements de la Guadeloupe en 2009, ne l'ont pas amené à construire un biographie exhaustive de Toussait, mais plutôt à relater un grand destin, une grande ambition. L'auteur ne se prive pas de dire qu'il travaille avec les moyens de son temps, Internet pour ses sources, ni de donner ses opinions. Il donne envie d'en savoir plus sur les faits qu'il relate, lire, notamment, les mémoires de Toussaint Louverture par lui-même. A chaque fois, il nous passionne sur les lieux, les gens, les événements, de sa vie et de celle de ses personnages.
J' avais ressenti le même intérêt, lors de la lecture du livre de Jean Paul Kaufmann, La chambre Noire de Longwood. Joël C.