Notes de lecture des biographies, récits ou essais

L'utilité de l'inutile

Nuccio Ordine - Les belles lettres
(traduction Luc Hersant et Patrick Hersant)

Ce manifeste défend les valeurs non marchandes, l'indispensable connaissance, l'utilité des savoirs, la liberté de l'esprit, la défense de la culture et la priorité et les budgets complémentaires nécessaires de l'Etat, surtout lors d'une crise économique grave.

L'auteur s'érige contre la suprématie de l'économie, de l'argent, du pouvoir, des richesses qui appauvrissent les esprits et font le lit des fanatismes et extrémismes en tout genre, en s'appuyant sur les travaux d'un éminent chercheur de Princeton, Abraham Flexner, qui a montré que les plus grandes découvertes ont été réalisées par d'insatiables curieux, passionnés, désintéressés, libres, qui se souciaient comme d'une guigne de l'utilité d'applications éventuelles à leurs travaux théoriques. On retrouve dans de nombreux classiques de la littérature le mépris de l'argent et de la propriété qui fourvoient et mènent les êtres et le monde à leur perte et à l'aliénation. Il s'attaque à la logique du chiffre et des statistiques qui gouvernent aujourd'hui les lycées et universités en abaissant le niveau d'exigence et la qualité de l'enseignement, en privilégiant le nombre de diplômés et en sabrant les budgets, dans une pure logique commerciale et économique. Pour étayer ses propos, il fait référence à de grands écrivains, penseurs, philosophes, de diverses époques, dont les écrits résonnent encore d'une implacable justesse et modernité. Une saine lecture à mettre entre toutes les mains, pour ne pas oublier que seule la connaissance peut redonner humanité au monde. Michèle K.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Additional information