Notes de lecture des biographies, récits ou essais

Histoire d'un allemand

Sebastian Haffner - Babel

 Sebastian Haffner a 25 ans lorsqu’il écrit ce texte après s’être exilé en Angleterre en 1938, alors qu’il venait de finir ses études pour être magistrat. Cette œuvre est restée dans ses cartons et n’a été publiée qu’à titre posthume en 2000. Une telle maturité et surtout une telle clairvoyance sont extrêmement étonnantes, au point qu’il a fallu analyser scientifiquement le manuscrit pour prouver qu’il n’a pas été rédigé postérieurement à la guerre. Alors que des millions d ‘allemands se laissaient abuser et que des dizaines de millions d’européens et leurs dirigeant se berçaient d’illusions, Sebastian Haffner a tout vu venir en se demandant quand les peuples se réveilleraient de leur torpeur, pour étouffer dans l’œuf le monstre naissant tant qu’il en était encore temps. L’auteur écrit dans la préface :
Je crois - et je demande qu'on n'y voie nulle outrecuidance - qu'avec l'histoire fortuite et privée de ma personne, je raconte une partie importante et inconnue de l'histoire allemande et européenne. Importante et plus essentielle pour l'avenir que de révéler qui était l'incendiaire du Reichstag ou de rapporter les paroles échangées entre Hitler et Röhm.
En plus d’être grande œuvre littéraire, ce récit vivant et documenté de la période de l’Allemagne entre deux guerres est indispensable à qui essaye de comprendre ce qui est arrivé à l’Europe au 20e siècle. A mettre au même rang que « Une vie » de Vassili Grossman, que « Si c’est un homme » de Primo Lévi pour les camps, ou que « l’Archipel du Goulag » à propos de l’URSS de Staline.  Jacques S.

(traduction Brigitte Hébert)

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Additional information